Revenir aux actualités
10 Juillet 2013

Le vendredi 21 juin 2013, AFTEC Vannes accueillait treize anciennes employées de la plate-forme administrative du Groupe Doux - La Vraie-Croix dans le cadre de leur remise de diplômes. Une belle leçon de courage et beaucoup d’émotion lors de cette soirée.

Reprendre confiance

Pendant trois semaines, Jocelyne, Catherine, Annie, Maryvonne, Corinne et 8 autres femmes licenciées du Groupe Doux ont assisté à une formation à l’AFTEC de Vannes. Ayant occupé pendant plusieurs années des postes très spécialisés, il s’agissait de leur redonner un peu de polyvalence pour leur permettre de répondre aux attentes de PME qui cherchent des profils capables d’assumer plusieurs missions. «Les deux premiers jours ont été très éprouvant» explique Valérie Taillandier, formatrice à l’AFTEC. «Il a fallu les rassurer et leur redonner confiance».

LE PCIE : un diplôme reconnu

Finalement, toutes sont venu à bout de ces trois semaines et recevaient, le 21 juin dernier, un diplôme attestant de leur compétences. «Beaucoup de gens indiquent maîtriser les outils bureautiques sur leur CV. Avec ce Passeport de Compétences Européen en Informatique, vous êtes en mesure de le prouver» les encourageait Benoît Lepec, responsable de la formation continue à l’AFTEC. Mais cela n’empêche pas certaines de douter : «tant que je n’aurais pas un nouveau boulot, je n’y croirait pas !».

Chacun leur tour, les élus et les représentants de Pôle Emploi, la CCI et AFTEC leur remette leur diplôme en leur délivrant chacun un message d’espoir. Yves Bleunven, vice-président du Conseil Général, insiste sur la fidélité qui caractérise leur parcours. Certaines d’entre elles ont donné plus de 25 ans à Doux. «Je vous garantie que cette fidélité est une vraie qualité pour les chefs d’entreprises».

Une soirée pleine d'espoir

C’est autour d’un verre que se clôture cette soirée. Même si leur période de reconversion n’est pas terminée, les filles affichent un sourire satisfait. Certaines sont en stage pour mettre en pratique les connaissances acquises en formation, et toutes seront encore en formation à la CCI jusqu’à la mi-juillet. Cette soirée aura au moins réussi à leur montrer qu’elles ne sont pas seules et que beaucoup reconnaissent leur courage.

Revenir aux actualités